Françoise Gründ

de mars à avril 2010

Arts visuels

France

Françoise Gründ-Khaznadar a vécu dans plusieurs pays notamment en Syrie, Tunisie, Allemagne, etc. A Damas, elle enseigne le français et réalise des scénographies pour la télévision et les théâtres. En Tunisie, elle réalise la majorité des scénographies pour le théâtre de Tunis. Revenue en France, elle écrit plusieurs dramatiques pour la télévision : « Histoire de Zadig », pour la première apparition, sur le petit écran, de Gérard Depardieu, « Le cas Adam et Ève », « Les habits neuf du Grand-Duc ». Elle étudie l’anthropologie et la musicologie. Elle devient directrice du Festival des Arts Traditionnels de Rennes. Parallèlement, elle continue à créer des scénographies, pour les opéras de Rennes, Nantes et Angers et met en scène plusieurs opéras : « Euridice » (Caccini), « Tancredi » (Rossini), « Bastien et Bastienne » (Mozart), « La servante maîtresse » (Pergolèse). En 1982, elle devient directrice du « Festival de l’Imaginaire ». Elle crée avec Jean Duvignaud un nouveau domaine disciplinaire, l’ethnoscénologie, qui sera enseignée dans les universités de Paris VIII-Saint Denis, de Dacca, au Bangladesh, de Long Island, de Yaoundé, au Cameroun. Elle devient le premier docteur en ethnoscénologie. Elle invente les « théâtres d’images », figurations picturales interactives de grandes dimensions et transporte ces expositions dramatiques, de Paris jusqu’à Caracas, Saint-Pierre de la Réunion, Bagatelle, Budapest.